Bleau

Publié le par Meuble

Jeudi dernier, nous étions jeudi. Certes. Mais jeudi dernier, nous étions aussi le 1er Novembre. Et jeudi dernier était un jour férié ! Lendemain d’Halloween, il était donc tout naturel d’aller se promener dans la forêt de Fontainebleau. (Le premier qui trouve un rapport valable entre Halloween et le fait d’aller se balader à Bleau gagne une fraise tagada. Moi-même, je ne vois pas le rapport).

 

Noë et moi-même partîmes donc en début de journée, vers 15h30 du matin, pour une expédition dans la forêt bellifontaine. Premier arrêt, en arrivant sur Fontainebleau, le lycée François Ier. Passage obligé, bien sûr, on ne va pas venir à Bleau sans passer par la prépa ! Dommage que ce soit les vacances, le lycée en est tout désert et on ne peut en voir que l’extérieur… mais quel extérieur ! Moi qui pensais que les travaux n’allaient toucher que le nouvel internat, et la réfection de l’ancien… Je ne reconnais pas ce lycée ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, il est… beau. Si si, tout beau tout neuf, étincelant, aussi bien à l’extérieur (peinture fraîche, murs unis et propres, qui ne tombent pas en morceaux quand on s’appuie dessus,…) qu’à l’intérieur, d’après ce qu’on a pu en voir par les quelques fenêtres atteignables à partir de la rue. La salle des agro - véto, notamment, elle est toute belle ! Plus de vieilles tables en bois, mais un faux plafond tout neuf, un sol en plastique propre, des tables du même acabit… Et notre magnifique salle de maths de spé, tout au fond du lycée ! Elle a tout simplement disparue !! A la place, des petites salles, servant de locaux divers et variés pour des activités non identifiées, mais également diverses et variées.

 

Plutôt qu’on long discours, voici quelques photos (de l’extérieur seulement, trop de reflets pour prendre quelque chose de correct de l’intérieur). Que ceux qui n’ont pas revu F1 depuis qu’ils en sont partis me croient sur parole : c’est bel et bien notre prépa !

 

 

L’ancienne entrée, avec l’ancienne loge du gardien

 

Notre ancien internat

 

Des murs tout propres et une peinture immaculée !!

 

Idem

 

Ce qui semble être la nouvelle entrée du lycée

 

Avec les salles de chimie ?

 






 

C’est quand même bizarre, de voir ce lycée comme ça… Faudra qu’on y retourne, un jour où il est ouvert, pour voir à quoi il ressemble de l’intérieur ! Il n’y a pas encore de date pour les portes ouvertes 2008, mais ça pourrait sympa d’y aller ! Au passage, en furetant sur le site, je suis tombé sur un annuaire des anciens, si vous voulez vous y inscrire. Toujours en fouillant sur ce site de F1, je viens de tomber sur des photos de la rénovation… de l’intérieur du lycée ! Impressionnant…


 
 

 

*

*   *

 

Après ce passage à F1, nous sommes revenus au but premier de la sortie : la forêt. Parce que quand même, le lycée, c’est bien, mais la grotte, c’est bien aussi ! Direction ce lieu mythique des soirées d’inté et de désintégration des PC, honteusement subtilisé par les MP pour y faire la bringue aussi !

 

Sur le chemin, on croise des arbres avec des fruits bizarres :



 

On arrive à la grotte : des gros rochers partout, su sable sous les pieds… Ah bon, c’est étonnant ? Mais elle a toujours été comme ça, cette forêt ! Des rochers aux formes étranges, des troués, des tordus, des fendus, certains en équilibres, d’autres abritant des cabanes de bois, d’autres encore des abris de camouflage pour la chasse aux trolls, le tout surplombé par des arbres magnifiques, aux couleurs de feu automnal, vert, jaune, rouge, orange, sous un ciel gris-bleu, dans un léger vent faisant doucement voleter les cheveux au gré de ses humeurs, et une odeur de terre, d’humus, de nature en somme.





 

La nuit commence à tomber, on prend le chemin du retour, en faisant attention de ne pas déranger les champignons qui se préparent à hiberner. Il faut dire que les champignons de Bleau sont une espèce à part… Ce sont les seuls de leur espèce à se déplacer ! Ils ont de minuscules pattes, grâce auxquelles ils gambadent joyeusement tout l’été à l’ombre des grands arbres, se nourrissant de baies et arbrisseaux à portée de leurs innombrables dents, minuscules mais ô combien acérées. Mais à l’approche de l’hiver, ces champignons deviennent plus renfrognés. Il faut dire qu’ils craignent le froid comme les gâteaux craignent la pelle à tarte. A l’automne, ils s’enfoncent donc dans la terre pour se protéger des frimas, creusant des terriers de quelques dizaines de centimètres de profondeur, le plus souvent au pied des arbres qui leur offrent un abri de leurs racines. Cependant, ces champignons n’hibernent pas. Ils ne sortent pas non plus pour se nourrir, et sont trop bas pour voir les écureuils faire des réserves pour l’hiver et les imiter. C’est pourquoi ils finissent par devenir extrêmement agressifs, et leur métabolisme évolue pour leur permettre d’ingérer n’importe quelle substance, y compris animale. La faim les pousse alors à s’attaquer à n’importe quelle proie qui passe à leur portée, quelle que soit sa taille : d’un geste vif, ils tendent leurs bras hors de leurs trous, et attrapent avec leurs mains griffues et une force surprenante tout ce qui a le malheur de s’aventurer trop près de leur antre, et d’avoir un aspect légèrement comestible. Les proies finissent attirées sous terre, déchiquetées par les lames dentaires des champignons, et avalées encore fumantes en quelques secondes. De nombreux chevreuils se font prendre chaque année, à tel point que leur population dans la forêt de Fontainebleau diminue de manière alarmante. Alors, si jamais vous passez dans cette forêt, faites attention où vous mettez les pieds !

 

*

*   *

 

Ressortis de la forêt (et à l’abri des champignons), nous repartons vers la ville, pour faire un tour rapide dans le centre piéton, faire un tour de manège, admirer le château…

 

Une certaine personne m’appelle alors que nous déambulons dans la rue (heureusement que Noë était là, je viens de changer la sonnerie de mon portable, je crois bien que j’aurais pas décroché si j’avais été tout seul…), nous invitant le soir-même à tester un certain jeu. Nous décidons rapidement de mettre certaines ressources en commun dans le but de festoyer à trois, puis nous prenons la route du retour, direction LFA. Nous ne le savons pas encore, mais un blender nous attend…

Publié dans Tranches de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noë 08/11/2007 12:54

Ah, c'était beau, la forêt de Fontainebleau! J'y retournerais bien, moi (pas toute seule bien sûr ;) ). Tant pis pour les champignons, j'ai même pas peur avec mon homme! Na!

Tom 07/11/2007 23:16

Les Champis, c'est youpi !

Meuble 07/11/2007 19:35

C'était un tour de manège ^^On a réussi à éviter les champignons, pas de problème de ce côté-là ^^ !

Cléme et Mapie 07/11/2007 12:10

Et... c'était un tour de manége ou un tour de manége?on espére que tu as bien veillé sur notre Noë pour pas qu'elle se fasse attaquée par ces champis!!gros bizous de nous tous!

Lelf 07/11/2007 11:36

Wouah, vous en avez de la chance. Je suis sure que ma prépa est restée cette bonne vieille caserne militaire aux murs qui pourrissaient (seulement du côté BCPST, parce que les "vraies" prépa avaient le droit à de beaux locaux). Ca me donne envie de retourner à la mienne aussi tien (plus difficile d'aller à Dijon que pour vous d'aller à Bleau quand même ^^).Et la forêt est toujours aussi belle. J'espère m'y rebalader bientôt ^^ (ou peut être après l'hiver, brrrr)