De l'utilité des puissants

Publié le par Meuble

A quoi peuvent bien donc servir nos dirigeants ? Pas forcément le gouvernement, mais simplement tous ceux qui, d’un point de vue hiérarchique, sont au sommet, que ce soient des chefs de service, des directeurs d’entreprises, ou des PDG de grands groupes internationaux. Ils servent à faire des promesses, à faire des beaux discours devant les caméras, à faire de la communication à différentes échelles, à donner des lignes de conduite, des idées directrices… et à déléguer.

 

Parce que, franchement, c’est beau, tout ça, c’est bien, d’avoir des idées… mais concrètement, ils servent à quoi ? S’il n’y avait personne pour réaliser leurs idées, rien ne serait fait. Oui, d’accord, c’est un peu le principe, me direz-vous. Mais est-ce que le fait d’avoir des idées, de diriger des gens, et de donner ou non son accord pour différents projets, implique de ne rien faire d’autre ? De ne rien faire de concret ?

 

Evidemment, tout dépend de l’échelle qu’on considère : plus la structure est petite, plus le dirigeant est proche de ses sous-fifres. N’empêche que pour changer une roue, il demande de l’aide. Il manque toujours une part de concret. D’autant plus dans une grande structure.

 

Mais, paradoxalement, et d’ailleurs totalement inconsciemment, le dirigeant d’une grosse structure peut apporter du concret à une petite structure. Demain, notre patronne nous fait l’honneur de venir nous dire bonjour. Pas la patronne du service, ni de l’entreprise, ni de l’entité. La patronne du groupe. En presque dix ans de services à la tête du groupe, c’est la première fois qu’elle va venir mettre les pieds dans nos locaux.

 

Alors, subitement, on voit apparaître du concret : les couloirs sont dégagés, les plantes vertes sont soignées, le carrelage est nettoyé. Dans l’entrée, une des portes battantes est cassée depuis au moins un an. Elle a été réparée hier. « Ah non, aucun rapport, c’était prévu ! » dixit le responsable technique des travaux dans les locaux. Oui, sûrement, que c’était prévu, mais vous allez tout de même pas me faire croire que la visite de notre PDG préférée n’a pas un peu accéléré les choses… Comme par hasard, ça fait un an que c’est prévu, mais c’est juste deux jours avant la visite que c’est réparé…

 

Et aujourd’hui, le panneau à l’entrée, à l’extérieur, avec le nom de la société, le logo du groupe, un peu vieux et fatigué par les intempéries, a été complètement rénové. Ca aussi, c’était prévu depuis longtemps ? Et les fleurs sur le comptoir à l’accueil, alors que c’est toujours vide ? Et le panneau au-dessus de la porte de notre open space, qui porte encore le nom de l’ancien service, et qui n’a toujours pas été changé depuis le déménagement il y a trois mois, et qui va être, sinon remplacé, du moins retiré ?

 

Conclusion, nos patrons, c’est comme Monsieur Propre : ils rendent tout propre, joli et brillant.

Publié dans Pensées en bouquet

Commenter cet article

Noë 23/04/2008 13:10

Ah la la! A croire que les dirigeants n'ont jamais mis les pieds dans un champ boueux... le pire c'est que pour certains, c'est vrai!Alors, elle ressemble à quoi, cette femme la plus puissante de France (paraît-il)?