Entraînement des nuages

Publié le par Meuble

Plongez une cuillère dans votre chocolat au lait, ou votre lait au chocolat, pour mélanger le tout. Si la cuillère est vers l’extérieure, le lait au centre tourne quand même. Logique. Le mouvement de rotation se propage. Ceci s’applique aux fluides, liquides ou gazeux. Mais jusqu’à quelle échelle ?

 

Imaginez que vous remplacez la cuillère par la Terre, le lait par l’atmosphère, et le chocolat en poudre par des nuages. Dans quelle mesure le mouvement des nuages est affecté par la rotation de la planète ?  Oui, je sais, comme ce dont je parle dans ces pages, c’est ici aussi de la pseudo philosophie scientifique à deux balles. N’empêche que ça reste possible. Je suis même prêt à penser que c’est ça qui est à l’origine du fait que les météorologues se plantent  lamentablement la plupart du temps sur leurs prévisions concernant celui-ci !

 

La Terre tourne, et entraîne les nuages dans une direction privilégiée, les propulsant à une vitesse dépendant de leur hauteur par rapport au sol, de leur latitude, de leur composition, de leur taille, de leur masse,... Rajoutez à cela un vent dont la direction et la vitesse peuvent changer rapidement, et l’évolution des pluies ou orages devient difficile à prévoir !

 

Et encore, notre atmosphère n’est pas très dense... Sur une planète gazeuse, ça doit être encore plus compliqué ! Et si le vent souffle à vitesse constante, toujours dans la même direction, de manière contrarotative par rapport au mouvement de la planète... Est-ce que l’atmosphère peut finir par freiner la rotation de la planète ? L’arrêter complètement ? Est-ce qu’il existe seulement des planètes ne tournant pas sur elles-mêmes ? Est-ce que l’atmosphère peut aller jusqu’à inverser le sens de rotation d’une planète, et, continuant sur la lancée, l’accélérer jusqu’à ce que la force centrifuge expulse dans l’espace toute l’atmosphère, les rochers sur les montagnes les plus hautes, les arbres, et finalement tout ce qui se trouve à la surface ? Si ça se trouve, les comètes et les météorites, ça vient de là !

Publié dans Pensées en bouquet

Commenter cet article

mbfcs2 24/05/2008 14:28

Nesquik à la Fraise, ça doit être miam ça !

Meuble 24/05/2008 10:24

(Heureusement pour vous ?) je ne prends aucune substance illicite (à
moins que le kiwi soit passé du côté obscur...), ceci est un témoignage
de mon état naturel... Peut-être faudrait-il fouiller dans mon cerveau
et mon sang pour y trouver une substance peu ordinaire ?Par contre, l'océan de nesquik, ça ce serait youpi :D !surtout que j'ai du nesquik à la fraise, chez moi.

mbfcs2 23/05/2008 23:59

Bonjour, j'aimerais avoir l'adresse de ton dealer, ça a l'air d'être de la bonne. "Imaginez que vous remplacez la cuillère par la Terre, le lait par l’atmosphère, et le chocolat en poudre par des nuages."Eh bah on vivrait dans un océan de Nesquik.

Bob 23/05/2008 19:06

Le fait la terre entraine l'atmosphère, c'est ce qui explique les cyclones (et ça, les météorologues le savent très bien).Par contre il n'y a pas de risque que l'atmosphère fasse tourner plus ou moins vite la terre : l'ensemble terre + atmosphère est isolé. Le vent s'appuie sur la terre pour tourner.

Noë 23/05/2008 13:41

Va falloire que je relise ça à tête reposée!