Activités extra-professionnelles

Publié le par Meuble

À l'époque de la rentrée, à Voisins, fleurissaient des affiches publicitaires ventant les mérites des actiités extra-professionnelles qu'il est possible de pratiquer. On y voyait des photos de gens, en tenue de travail, en train de pratiquer leurs activités. Par exemple, Julie, commerciale, faisant de la boxe habillée en tailleur, ou Joël, en train de jongler, habillé en serveur.

Dans l'édition Novembre - Décembre du magazine de la ville, on retrouve un article sur ces différentes associations, avec de nouvelles têtes :



La question que je me pose est : "y a-t-il un lien entre la profession et l'activité exercée ?" Ça dépend sûrement des métiers... Mais il y en a qui doivent bien influer sur notre vie privée :



Comme quoi, hein, la conscience professionnelle...

Publié dans Photos

Commenter cet article

Meuble 15/01/2011 21:21



Merci pour la "qualité de la plume", mais en effet je ne suis pas du genre à critiquer en bloc ni à faire des généralités ! Quant aux préjugés, je ne les aime pas non plus, une première
impression peut être juste, mais ne doit en aucun cas être un jugement définitif et irrévocable !


 


Reste qu'il me semble qu'on puisse en rire, étant entendu que le public comprenne bien de quoi il s'agit, et ne considère pas des propos qu'on pourrait penser tendancieux comme étant du premier
degré... J'espère en tout cas avoir rassuré ceux qui passent en ces pages sur mon état d'esprit !



cece 15/01/2011 20:39



Bien, s'il s'agit effectivement de second degré ironique, me voilà
rassuré. Devant la qualité de votre plume je me suis effectivement offusqué de penser que vous étiez un pseudo intellectuel bourré de préjugés à l'égard de tout ce qui est mis en place depuis la
cinquième république.



Meuble 15/01/2011 11:39



Hum... Ai-je jamais exprimé clairement un lien entre l'œnologie et l'alcoolisme ? Entre la profession de gendarme et l'œnologie, ou l'alcoolisme ?


 


Si vous faites vous-même le rapprochement, mon cher cece, c'est bien que nous avons les mêmes références de clichés caricaturaux sur le gendarme ou policier alcoolique.


 


Maintenant, faut-il prendre mon article au premier degré, et s'offusquer d'un tel rapprochement sous-entendu, d'une propagation de jugements populaires hâtifs et de mythes urbains, et croire en
une généralisation sans autre forme de procès d'une évocation peu reluisante de la profession, ou bien peut-on se permettre d'en extraire le sel et, en ajoutant un souçon d'ironie et de (au
moins) second degré, s'appuyer sur un cliché largement répandu et a priori indémodable, pour oser esquisser une farce caricaturale au non de l'humour ?


 


Moi, j'ai fait mon choix ;)



cece 15/01/2011 10:11



Est ce que l'oenologie, qui est l'étude du vin par les sens de la vue, du gout et de l'odorat est forcement liée à une consommation excessive d'alcool??? je vous rapelle que l'oenologue recrache
le vin qu'il vient de gouter dans une écuelle...


arrétons les préjugés, votre commentaire à cet article me fait le même effet que si vous aviez commentez par ces même mots un article de presse qui aurait pu s'intituler "Farid Benjami,
consultant sur les questions de sécurité des appartements et maisons"...



CC 25/11/2009 20:08


Il comprend bien les gens qu'il arrête et leur permet de trinquer!
Personnellement, je n'ai pas l'intention de pousser la conscience professionnelle aussi loin!!