Si les muses...

Publié le par Meuble

What if the muses were just split apart and sprinkled all over the world?

 

Si les muses étaient ici et là,

Par-dessus en-dessous ici-bas

Cachées dans les moindres recoins

De l’air qui virevolte et s’immisce

En flux qui influe, ensemence

Les cieux d’idées, de beauté,

Les yeux en seraient écarquillés, étoilés.

 

Si les muses étaient ici et là,

Nous serions inspirés, émerveillés

À en perdre le temps, l’inactivité,

À abolir l’ennui et l’apathie

Et festoyer sur les restes de nos envies

Profitant de l’instant, illuminés :

Les enfants de l’insouciance incarnée.

 

What if the muses…

 

Si les muses étaient ici et là,

Nul besoin de critiquer ou de rêver,

Cynisme et onirisme liés

Par une illustre inconnue,

Hôte de l’utopie dévoilée,

Ôte son masque et entame la ronde

De l’amas d’âmes fécondes.

 

Si les muses étaient ici et là,

Création et partage en exergue,

Connaissance du monde et de ses voisins,

Acceptation de l’autre et ses besoins.

 

Si les muses étaient ici et là,

Unification derrière la bannière

Mélangée, colorée, patchworkée

D’une vie rêvée devenue réalité.

 

What if the muses…

 

Si les muses étaient ici et là,

Soleil lunaire,

Pléonasmes oxymorés

Et raz-de-terrées,

Incohérences,

Incongruences

Et dernière danse,

Avancer,

Se retourner

Et reculer,

Pour continuer,

Révolutionner,

Idéaliser,

Évolution,

Régression

Et imagination,

Possibles,

Impossibles

Et plausibles,

Ciel aqueux,

Océan sirupeux

Et monde amoureux.

 

Si les muses étaient là, ici :

Le sel de la vie,

Le poivre d’une lubie,

Et tout cet infini

De fééries,

Rêveries

Et chimèreries,

Si les muses étaient là, ici …

Si les muses étaient ici…

Ici

Commenter cet article